Les risques de perte de données informatiques sont aujourd’hui omniprésents. En effet, selon une étude de DELL EMC, 24% des entreprises françaises ont subi une perte de données définitive depuis 2018. 

On distingue 3 grands facteurs de risques : humain, technique et accidentel. Que ce soit par la sensibilisation du personnel ou l’application de mesures, l’entreprise doit mettre en œuvre les dispositions nécessaires à la protection de ses données. 

Quels sont les facteurs de risques de perte de données ? Quelles mesures faut-il prendre pour éviter tout risque de perte de données ?

 

Le facteur humain, première cause de perte de données 

L’être humain n’est pas infaillible et c’est pourquoi il constitue un risque quant à la perte de données dans les entreprises. Les erreurs humaines correspondent à 26 % des cas de perte de données selon une étude de Databarracks. Il peut s’agir d’une erreur de manipulation (suppression, erreur de saisie, …) mais également d’une inconscience des risques de la part de l’utilisateur.

Pour lutter contre ces risques, il convient d’adopter certaines mesures :

  • Mesures techniques : utilisation d’une solution de sauvegarde Cloud et/ou local pour procéder à une restauration des serveurs et de la base de données.
  • Sensibilisation du personnel : la mise en place d’une charte informatique pour réglementer l’utilisation des outils informatiques mis à la disposition des salariés.
  • Mesures organisationnelles : mettre en place une procédure d’arrivée et de départ des salariés, gestion des droits d’accès et de modification, réduire les zone de textes libres, …
Lire aussi : Un ransomware peut-il infecter ma sauvegarde ?

Le facteur technique

Qu’il s’agisse d’une obsolescence ou d’une attaque, il convient de traiter le problème afin de réduire le risque de perte de données.

Concernant l’obsolescence, vous devez vous assurer que toutes les mises à jour nécessaires aient bien été effectuées au risque de subir une cyber-attaque. Pour cela on peut se munir d’un outil RMM (outil de supervision du parc informatique) pour MSP (Managed Service Provider). Cet outil offre une vue globale sur les parcs informatiques de vos clients et permet d’agir à distance.

Lire aussi : Pourquoi devenir un MSP ?

Pour sécuriser le réseau, il est recommandé de mettre en place : 

Le facteur accidentel

Les pannes logicielles peuvent être détectées en interne par les services techniques via un outil RMM. Certaines pannes peuvent nécessiter l’intervention d’un prestataire spécialisé. Certains accidents ne sont pas toujours prévisibles en raison de causes extérieures ou de défaillance du matériel

C’est pourquoi il convient d’adopter les mesures nécessaires :

  • Mesures préventives : système de sécurité pour les vols, sonde température et humidité en salle des serveurs, un onduleur pour l’électricité, …
  • Mesures de résilience : assurer le matériel informatique mais également les éléments immatériels (données des clients).

L’utilisation d’une solution de sauvegarde et de restauration est alors là aussi indispensable.

Il est donc impératif pour une entreprise de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour se protéger contre la perte des données. En effet, les conséquences d’une perte de données pour une entreprise peuvent être terribles : perte de clientèle, perte d’exploitation, non-conformité au RGPD.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre gamme de services ? Vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé pour construire votre offre de services ? Nos solutions Watsoft sont disponibles en version d’essai gratuitement sur notre site web.

 L’équipe Watsoft est également disponible pour vous aider dans le déploiement de vos projets, contactez-nous : 05 56 15 01 01 ou ventes@watsoft.com.