7 points essentiels sur la sécurité des terminaux

terminaux

Auteur : Chloé

16 juin 2020

Avec l’évolution des cybermenaces ces dernières années, les cybercriminels ont élargi leurs cibles en s’attaquant aux données en transit, aux données stockées dans le cloud, aux applications et bien plus encore. La cybercriminalité s’est accrue et les technologies de sécurité se sont battues pour suivre le rythme. Les solutions de sécurité de haute technologie peuvent parfois détourner les fournisseurs de services gérés (MSP) de l’importance de la sécurité des terminaux hébergés. Alors que les MSP se concentrent sur la prévention des menaces les plus avancées, les terminaux sont souvent négligés. Il est toutefois important de se rappeler que si les entreprises doivent protéger chaque terminal, les cybercriminels n’ont besoin que d’une seule faille pour les atteindre. Cet article aide les MSP à mieux comprendre la sécurité des terminaux et en quoi elle est essentielle en fournissant une liste des 7 faits et tendances à savoir en matière de sécurité des terminaux.

1 – La majorité des cybercriminels ciblent les terminaux

Les cybercriminels cherchent le moyen le plus simple d’entrer dans votre réseau et malheureusement cela passe souvent par ses utilisateurs. Le « Social Engineering » et les attaques de « Phishing », conçues pour persuader les gens de fournir leurs informations de connexion, sont les méthodes les plus couramment utilisées par les cybercriminels. Ces attaques peuvent également inciter une personne à cliquer sur un lien malveillant ou à ouvrir une pièce jointe et donnent aux cybercriminels la possibilité de déployer des logiciels malveillants sur votre système ou d’accéder à des données confidentielles.

 

L’un des moyens dont disposent les MSP pour réduire le risque d’attaques est de former leurs employés pour réduire les risques d’erreur.

Toutefois, les cybermenaces deviennent de plus en plus sophistiquées. Elles recherchent leurs cibles via les médias sociaux pour élaborer des e-mails de phishing qui semblent légitimes. Pour garantir la sécurité du système, les MSP doivent utiliser des solutions de sécurité des terminaux comme les plateformes EDR qui peuvent détecter, arrêter et, dans certains cas, faire reculer les cybermenaces.

terminaux

2 – L’essor de l’Internet des Objets (IdO) et du BYOD crée des vulnérabilités

Les réseaux d’entreprise d’aujourd’hui comprennent des appareils mobiles et des dispositifs IdO, qui créent une plus grande surface d’attaque et réduisent la visibilité des activités malveillantes. Une grande entreprise mondiale moyenne est confrontée à environ 2 400 applications dangereuses sur les appareils mobiles dans son environnement. Les résultats de l’enquête indiquent qu’environ 82 % des professionnels de la sécurité prévoient qu’un dispositif IdO sera responsable d’une violation de données au sein de leur organisation à un moment ou à un autre. Il est essentiel que les entreprises soient en mesure d’identifier et de sécuriser tous leurs terminaux, qu’ils soient câblés ou connectés par Wi-Fi, Bluetooth, ou qu’ils transmettent des données sur un réseau public à distance.

3 – La visibilité des terminaux est souvent trop faible

terminaux

Les victimes d’une cyberattaque sont les plus susceptibles de découvrir des attaques sur leurs serveurs. En effet, les cyberattaques commencent par les terminaux avant de se déplacer vers les serveurs, pour atteindre les données les plus sensibles.

Les serveurs constituent la deuxième étape du processus d’attaque. Ainsi, le fait que la plupart des victimes découvrent les attaques au niveau du serveur suggère qu’il y a un manque de visibilité sur les premières étapes de la chaîne de la menace. Cela signifie que pour détecter les menaces plus tôt et atténuer les dommages potentiels, il faut accroître la visibilité des terminaux.

4 – Négliger l’utilisation d’une plateforme EDR est une erreur

La surveillance antivirus est un élément essentiel de la sécurité informatique. Toutefois, une lutte efficace contre les cybermenaces avancées ne nécessite pas seulement de solutions contre les logiciels malveillants. La technologie de détection et de réponse des terminaux (EDR) permet non seulement de prévenir les logiciels malveillants, mais aussi de d’offrir une plus large visibilité afin de pouvoir effectuer des analyses et répondre aux menaces sur plusieurs terminaux. La technologie EDR peut être combinée à d’autres solutions de protection des terminaux pour aider à faire face à une série de menaces avant qu’elles n’aient un impact significatif sur les clients.

5 – La tendance du « machine learning » impacte la sécurité des terminaux

L’essor du « machine learning » affecte également la sécurité des terminaux. Les cybermenaces sont de plus en plus variées et sophistiquées. Le « machine learning » joue désormais un rôle plus important dans la sécurité des terminaux, les algorithmes utilisant des méthodes statistiques pour améliorer leur propre code.

code

Essentiellement, le « machine learning » remplace la nécessité de sensibiliser manuellement les applications aux nouvelles menaces. Les systèmes apprennent plutôt à distinguer les comportements malveillants des comportements non malveillants par eux-mêmes. Les modèles du « machine learning » peuvent détecter les fichiers malveillants, améliorer les capacités de détection des menaces d’une équipe et automatiser les tâches de sécurité pour améliorer l’efficacité des MSP.

6 – La tendance croissante de la sécurité des terminaux dans le cloud ou en mode SaaS modifie le marché

Un nombre croissant d’entreprises utilisent des solutions de sécurité des terminaux en mode SaaS ou dans le cloud pour améliorer leurs capacités. Cette nouvelle tendance présente de nombreux avantages, notamment des économies de coûts liées à l’évolutivité informatique et au stockage dans le cloud, une faible maintenance, une simplicité des déploiements et une meilleure accessibilité des services. En centralisant la collecte des données de sécurité des terminaux, l’analyse de la détection des menaces devient plus avancée et peut être fournie en temps réel. Le transfert des analyses vers le cloud réduit au minimum l’impact négatif potentiel sur les performances des terminaux.

7 – La consolidation de la sécurité des terminaux facilite la tâche de chacun

La sécurité des terminaux se consolide de plus en plus chaque année. 

terminaux

Cela a commencé par la consolidation des pares-feux, des antivirus et des anti-malwares en une suite unifiée. Aujourd’hui, les programmes de sécurité des terminaux sont regroupés en un seul agent, créant ainsi une plateforme de gestion centralisée pour toutes les fonctions de sécurité. Ce qui offre une solution simplifiée pour les clients et permet aux MSP de proposer des services plus efficaces et plus complets.

Que doivent rechercher les MSP en matière de sécurité des terminaux ?

Il existe un certain nombre de caractéristiques essentielles que la plupart des MSP devraient rechercher dans une solution de sécurité des terminaux. Tout d’abord, votre solution doit comporter un contrôle des applications. Cela permet d’éviter que des applications malveillantes connues ne soient exécutées sur les réseaux.

Deuxièmement, votre solution de sécurité des terminaux doit être capable de détecter et de prévenir un large éventail de menaces. Cela devrait inclure les menaces majeures ainsi que les vulnérabilités mineures qui pourraient évoluer si elles ne sont pas détectées. Une fonction de mise à jour automatique est également utile, car elle permet à votre logiciel d’accéder et de télécharger en temps réel des profils pour les nouvelles menaces. En outre, une solution de sécurité efficace des terminaux doit comporter une analyse à l’accès qui s’exécute constamment en arrière-plan et qui vérifie chaque fichier ouvert.

Enfin, votre solution doit avoir la plus faible empreinte possible. Cela signifie qu’elle doit être légère et qu’elle préserve la bande passante, l’espace disque et la vitesse de traitement afin que votre productivité ne soit pas affectée par les scanners en cours.

Choisir la bonne solution de sécurité des terminaux pour MSP

SolarWinds® RMM offre de solides fonctions de protection des terminaux qui en font la solution de sécurité idéale pour les MSP. Elle est intégrée à Kaspersky, ce qui vous permet d’automatiser diverses opérations de routine. Un autre avantage de cette intégration est que vous pouvez visualiser toutes les informations clés via une seule console. RMM comprend des modèles de surveillance prêts à l’emploi, des capacités d’accès à distance rapides et sécurisées, la gestion des correctifs, la surveillance antivirus, la connaissance des risques de violation des données, la protection du web, et bien plus encore.

Les fonctionnalités EDR incluses dans SolarWinds RMM sont étendues, avec une automatisation basée sur des règles, une analyse des fichiers en temps réel, un retour en arrière automatisé, des moteurs d’intelligence artificielle comportementale, une analyse médico-légale, une protection des terminaux hors ligne et des réponses autonomes aux menaces.

SolarWinds

Cet outil permet de prévenir les cyberattaques sophistiquées, de détecter les menaces et de minimiser le besoin d’intervention manuelle grâce à de multiples processus automatisés. Il s’agit d’un outil sophistiqué de sécurité des terminaux qui peut vous aider en tant que MSP à garder une longueur d’avance sur les menaces sans alourdir votre charge de travail.

Si vous cherchez une plateforme RMM pour une protection complète des termainaux, tester gratuitement pendant 30 jours la solution SolarWinds RMM, pour la supervision de parcs informatiques en mode SaaS. Si vous avez des questions supplémentaires, vous pouvez nous contacter : 05 56 15 01 01 ou ventes@watsoft.com.

Source : Traduction de l’article rédigé par SolarWinds MSP, The 7 Most Important Facts about Endpoint Security

– Articles recommandés

0 commentaires